Quelle joie, j’oie. Et vous, comment oyez-vous ?

octobre 31st, 2014 par Did

Le conduit auditif est la partie de l’oreille qui permet la transmission des sons jusqu’au tympan. Il est recouvert d’une fine couche de peau qui produit une sorte de cire grasse que l’on appelle le cérumen. La quantité de cérumen produite varie d’une personne à l’autre. Lorsqu’elle est trop importante et que le cérumen ne parvient pas à s’éliminer, il peut s’accumuler et former finalement un bouchon, bloquant ainsi le conduit auditif. Il se peut alors que l’on entende moins bien. Afin de libérer l’oreille de ses déchets encombrants, on peut tout d’abord utiliser des gouttes ou sprays auriculaires dont la fonction sera de dissoudre le bouchon de cérumen. Il faudra au préalable être sûr qu’il n’existe pas de lésion plus grave comme une infection (otite) ou une perforation du tympan. Dans ce cas, ces produits sont contre-indiqués. On évitera également l’utilisation des bâtonnets de ouate, car une mauvaise utilisation peut faire plus de mal que de bien en repoussant le cérumen vers l’intérieur de l’oreille. Dans des cas extrêmes, des perforations du tympan ont même eu lieu.

L’utilisation des bougies Hopi est possible, mais est assez controversée, notamment par certains médecins ORL. Ces bougies sont sensées aspirer le cérumen. On applique une bougie verticalement à l’oreille du patient qui est couché sur le coté, et on allume le bout. La combustion est supposée provoquer une aspiration du cérumen et libérer ainsi l’oreille. Cependant, certains spécialistes dénoncent une efficacité douteuse et certains effets secondaires tels que de l’eczéma au lieu d’application, brûlures, voire carrément un effet inverse à celui désiré, la cire de la bougie s’accumulant dans le conduit auditif. Si vous avez une expérience avec l’utilisation de ces bougies, n’hésitez pas à nous en faire part.

Enfin, si l’utilisation de gouttes ou sprays ne produit pas les effets escomptés, il faudra probablement recourir à l’aide d’un médecin. Il dispose des outils appropriés pour extraire de l’oreille le bouchon gênant. Mieux vaut en effet éviter de le faire soi-même, au risque de se blesser.

Bonne fin de semaine

Did

Eviter l’aspirine chez l’enfant

octobre 24th, 2014 par Did

L’aspirine, ou acide acétylsalicylique, est un remède utilisé depuis la nuit des temps. Les indiens d’Amérique utilisaient déjà l’écorce de saule, tout comme les romains et les grecs encore avant eux. Cet anti-inflammatoire est aussi un antidouleur et permet de faire baisser la fièvre. En outre, à faibles doses, il possède des propriétés antiagrégantes plaquettaires. En bon français, il empêche le sang de coaguler.

Cependant, la médaille a aussi son mauvais revers. Comme tout anti-inflammatoire, l’aspirine possède un certain nombre d’effets indésirables communs à cette classe de molécules. Elle peut ainsi abîmer la paroi de l’estomac car elle réduit la production de mucus protecteur. En outre, elle diminue la fonction rénale et, chez des gens déjà fragiles, peut aggraver ou provoquer de l’insuffisance rénale. Enfin, elle peut aggraver un asthme préexistant. Vous me direz que c’est déjà pas mal. Pourtant, ce n’est pas tout. Elle est également contre-indiquée pendant la grossesse (particulièrement au troisième trimestre), et chez l’enfant de moins de 12 ans. L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) recommande même d’éviter son utilisation en-dessous de 16 ans. La raison ? Le risque – certes faible mais néanmoins existant – de l’apparition d’un syndrome de Reye. Cette maladie, qui peut être mortelle, peut en effet survenir lorsque l’on associe aspirine et épisode viral aigu de type grippe ou varicelle. Des trouble de la conscience ou du comportement peuvent alors se manifester, ainsi que de la diarrhée et des vomissements. Si on laisse la situation empirer, le foie et le cerveau peuvent être atteint. Le patient peut tomber dans le coma et finalement décéder.

Pour éviter de genre de petites contrariétés, il suffit simplement d’éviter l’aspirine chez l’enfant et même chez l’adolescent. D’autre médicaments sont tout aussi efficaces et présentent moins d’effets secondaires. Pour faire baisser la fièvre et diminuer les douleurs, rien ne vaut le paracétamol. Dans la catégorie des anti-inflammatoires, l’ibuprofène est également très utilisé, mais possède lui-aussi certaines contre-indications. Discutez-en avec votre pharmacien…

Bonne fin de semaine

Did

On a reproduit de la peau en laboratoire

octobre 15th, 2014 par Did

La peau est un organe complexe. Composée de plusieurs couches, elle nous protège en permanence des agressions extérieures (rayons UV, microbes…). Elle nous permet aussi de réguler notre température corporelle en facilitant l’évacuation de la chaleur lorsqu’on a chaud (transpiration) ou en diminuant sa perfusion sanguine lorsqu’on a froid. Les vaisseaux sanguins se contractent ce qui limite les pertes de chaleur. Enfin, de nombreux récepteurs disséminés un peu partout nous permettent d’être sensibles à toutes les formes de toucher (pression, douleur…). Autant dire que reproduire un tel organe en laboratoire n’est pas une affaire facile. D’ailleurs, jusqu’à présent, on n’y était pas parvenu. Ce n’est pas faute d’avoir essayé pourtant. Dans les années 70 déjà, des tentatives ont eu lieu, mais sans succès. Toutes ont abouti au rejet de la greffe par le système immunitaire des malades. Ce même problème se pose lorsqu’on veut greffer la peau d’un donneur sur le malade. Les traitements et la surveillance afin de prévenir un rejet sont lourds et longs. Aujourd’hui, les personnes subissant une greffe – le plus souvent des brûlés – sont traitées avec leur propre peau prélevée en un endroit sain de leur corps. Cependant, les surfaces de prélèvement ne sont parfois pas suffisantes, même si certaines techniques permettent d’agrandir le morceau de peau prélevé jusqu’à 6 fois sa taille initiale. De plus, chez les enfants, il est nécessaire de pratiquer régulièrement de nouvelles greffes, car les cicatrices de la peau greffée ne grandissent pas avec l’enfant qui lui, est en pleine croissance. On comprend donc que parvenir à créer une peau artificielle fonctionnelle représenterait pour ces gens une avancée prodigieuse.

C’est à l’hôpital pédiatrique de Zürich, après 15 années de recherche, que ce progrès majeur a eu lieu. Pour la première fois, on a réussi à obtenir en culture une peau fonctionnelle très proche de la peau humaine naturelle. Jusqu’à présent, les difficultés résidaient dans le fait qu’on n’arrivait pas à assurer un système vasculaire efficace. Or, cette fois-ci, la peau obtenue contient tout les systèmes nécessaires, notamment des vaisseaux sanguins et lymphatiques. Dans le cadre d’essais cliniques de phase 1 (voyez à ce sujet le billet d’août 2014 sur les phases précédant la mise sur le marché des médicaments), cette peau artificielle a été greffée à des patients. Souhaitons que les résultats soient à la hauteur des espérances.

Bonne semaine

Did

Lingettes pour bébés : attention à leur composition

octobre 6th, 2014 par Did

Les lingettes humides pour bébé que l’on trouve dans le commerce répondent toutes aux normes légales en vigueur en Suisse. C’est ce que nous apprend le magasine « Bon à savoir » dans son numéro de septembre 2014. Cependant, la plupart contiennent tout de même des substances chimiques qui ne sont pas toujours anodines. La présence de parfums, par exemple, peut conduire à des réactions allergiques . Certains conservateurs comme le phénoxyéthanol sont présents dans la majorité des lingettes. Ses effets secondaires ne sont pas encore clairement définis et il vaut donc mieux se montrer prudent. D’autres conservateurs peuvent provoquer des réactions cutanées comme de l’eczéma. Au rayon des bonnes nouvelles, aucune des lingettes testées ne contenait de conservateurs de type parabens, accusés de perturber le système endocrinien.

« Dans le doute, abstiens-toi », dit un adage bien connu. On peut l’appliquer ici, ou tout au moins, limiter l’utilisation de ces lingettes humides au strict minimum. Si il fallait tout de même recommander un produite parmi la dizaine testée, ce sont les lingettes « Milette » qui semblent être les meilleures puisque ce sont les seules où l’on n’a retrouvé aucun des produits recherchés tels que justement des parfums, conservateurs ou autres.

Pour plus de détails, voici le lien vers l’article complêt : http://www.bonasavoir.ch/test.php?id=919945&page=1

D’une manière générale, on ne peut que conseiller d’utiliser les bonnes vieilles méthodes pour nettoyer les fesses de bébé : des lingettes sèches humectées d’un peu d’eau tiède. Éventuellement, l’utilisation de savon de Marseille ou d’Alep sous forme solide est possible. On prendra simplement soin de diluer le savon dans l’eau avant l’utilisation, afin de ne pas l’appliquer directement sur la peau.

Bonne semaine

Did

L’artichaut

septembre 26th, 2014 par Did

Comme d’autres fruits et légumes, l’artichaut possède de fortes propriétés anti-oxydantes. Cela est dû au fait qu’il est riche en polyphénols. Ces molécules sont connues pour neutraliser les radicaux libres, ces sortes de « déchets » oxygénés produits par notre métabolisme et qui attaquent nos cellules. Ainsi, les polyphénols ralentissent en quelque sorte notre vieillissement et ont un effet protecteur sur les maladies. L’artichaut est une des plantes les plus riches en polyphénols. Il devance même les raisins, pourtant réputés pour en contenir de grandes quantités. D’autres fruits et légumes en sont richement pourvus (persil, chou de Bruxelles, fraises), mais n’en contiennent cependant pas autant que lui. En plus d’agir efficacement contre les radicaux libres, l’artichaut est un excellent cholérétique et cholagogue c’est-à-dire qu’il renforce l’activité du foie et de la vésicule biliaire. C’est enfin un bon détoxifiant.

Difficile de trouver des artichauts tout au long de l’année si vous privilégiez les fruits et légumes de saison. Heureusement, il existe des préparations à base d’extraits de plantes fraîches standardisés (EPS) que l’on peut obtenir en pharmacie. Ainsi, en prenant une cuillère à café de cette préparation d’artichaut une fois par jour, vous pourrez bénéficier de tous les effets décrits ci-dessus. Et cela, tout au long de l’année. Des mélanges peuvent également être réalisés au besoin.

Bonne fin de semaine

Did