Améliorer sa santé par les probiotiques et les prébiotiques

Souvenez-vous : en 2016, on avait écrit durant deux semaines sur l'impact que notre système intestinal peut avoir sur notre santé (https://www.salveo.ch/actualites/ventre-ce-deuxieme-cerveaupartie-i et aussi https://www.salveo.ch/actualites/ventre-ce-deuxieme-cerveaupartie-ii). Il est en effet quasi certain aujourd'hui que le microbiote intestinal (notre flore bactérienne) possède une influence sur notre bien-être et intervient pour tout ou partie dans certaines maladies physiques et même psychiques. Or, ce véritable "deuxième cerveau", tel qu'on l'écrivait, est encore souvent négligé. Les pro-et prébiotiques peuvent remédier à cela. Que sont-ils et que font-ils exactement ?

Simplement, les probiotiques sont des bactéries vivantes dont on sait qu'elles exercent sur la santé un effet favorable. Lorsque vous consommez des probiotiques, votre flore intestinale va être progressivement modifiée : certaines bactéries néfastes vont être remplacées par de bonnes bactéries. Celles-ci vont alors agir sur différents paramètres de notre santé. En produisant certaines molécules, elles vont renforcer notre résistance vis-à-vis de germes pathogènes. De ce fait, notre système immunitaire va se voir renforcé. Une régulation et une amélioration du système digestif aura également lieu : prévention de diarrhées, amélioration des fonctions de la muqueuse intestinales...Les probiotiques peuvent aussi venir en soutien de traitements d'infections vaginales et permettront de rééquilibrer la flore après un traitement antibiotique ou antifongique. Dans les années à venir, d'autres études cliniques pourraient venir montrer l'impact positif des probiotiques sur un certain nombre d'autres pathologies (maladies auto-immunes, sommeil, allergies, dépression...voyez pour cela les liens donnés ci-dessus).

Quant aux prébiotiques, ce sont les nutriments qui permettront aux probiotiques de se développer. Cette nourriture spécifique permettra aux "bonnes bactéries" de croître au détriment des mauvaises, avec les effets bénéfiques dont on parlait plus haut.   

Bonne fin de semaine

Did

 

découvrez nos autres chroniques
aspegic