Les blessures guérissent mieux le jour que la nuit

Une curiosité dans le billet de cette semaine. On le sait, notre organisme obéit à des cycles journaliers. On parle de rythmes circadiens. Ainsi, par exemple, la production de cortisone est plus importante le matin que le soir. A l'inverse, arrivé à une heure tardive, certaines hormones sont sécrétées afin de nous rappeler qu'il est temps d'aller nous reposer. Dans le cadre de recherches dans le domaine des rythmes circadiens, des chercheurs en biologie moléculaire de Cambridge ont découvert que les blessures guérissent deux fois plus vite selon qu'elles se sont produites pendant la journée ou pendant la nuit. Pour quelles raisons ? Tout d'abord, la vitesse de déplacement des cellules réparatrices est plus grande le jour que la nuit. D'autre part, la production de protéines permettant la cicatrisation est accrue. Ainsi, si par exemple une brûlure sévère survenue de nuit entre 20h et 8h cicatrisera en moyenne en 28 jours. Si la même blessure survient entre 8h du matin et 20h - donc pendant la journée - le temps de cicatrisation moyen sera réduit à 17 jours. Les mécanismes de réparation mis en oeuvre par notre organisme n'auront donc clairement pas la même efficacité. C'est du moins ce qui ressort d'une étude effectuée dans des centres spécialisés pour les grands brûlés au Royaume-Uni. On peut en conclure qu'il vaut mieux se blesser, se brûler ou même se faire opérer de jour plutôt que de nuit. Vous me direz qu'en général, on ne choisit pas son moment...à part peut-être pour une opération.

Bonne fin de semaine

Did

 

 

découvrez nos autres chroniques
aspegic