La cellulite

La cellulite se manifeste par une multiplication et une saturation des cellules graisseuses - les adipocytes - ce qui donne à la peau un aspect en "peau d'orange". Elle apparaît préférentiellement sur les cuisses, les fesses, le bas du ventre et les bras chez les femmes. A l'origine, un déséquilibre de la balance énergétique qui conduit au stockage de graisses avec un système lymphatique qui fonctionne mal et ne parvient plus à drainer les tissus : l'eau stagne et conduit à une augmentation de l'épaisseur des couches profondes de la peau. 

On distingue différents types de cellulites. Elles sont parfois associées : 

- La cellulite aqueuse est surtout causée par de la rétention d'eau et des problèmes de circulation veineuse. Souvent, le patient présente des symptômes de jambes lourdes et les chevilles peuvent gonfler.

- La cellulite adipeuse est due à un excès de poids.

- La cellulite fibreuse est causée par la formation de fibres de collagène autour des adipocytes. Cela crée une trame difficile à éliminer. La cellulite fibreuse apparaît plutôt chez les femmes à partir de 40 ans et peut être douloureuse au toucher.

Comment remédier à cela ? Si la cellulite ne peut pas réellement être complètement éliminée, il est tout de même possible d'améliorer la situation. Une alimentation équilibrée et une activité physique adaptée sont une première voie à suivre, notamment en prévention. Ensuite, différentes méthodes d'élimination existent : certains types de massages sont particulièrement adaptés (drainage lymphatique, vacuothérapie) et des produits naturels de destockage des graisses peuvent aider. A ce titre, le marronnier d'Inde ou la vigne rouge sont efficaces pour tonifier le système veineux et diminuer la rétention d'eau. La caféine appliquée en crème sur la peau agit favorablement sur les cellules graisseuses. Enfin, différentes techniques médicales allant des ultrasons à la mésothérapie sont susceptibles d'aider mais doivent évidemment être médicalement encadrées.

Bonne fin de semaine

Did

découvrez nos autres chroniques
aspegic