Cholestérol : la levure de riz rouge n'est pas sans risque

Cette semaine, parlons de cholestérol.

Ces dernières années, la levure de riz rouge est devenue assez populaire dans le traitement de l'hypercholestérolémie. Il est apparu qu'elle pouvait faire baisser les taux de LDL-cholestérol ("mauvais" cholestérol) dans le sang et pouvait donc constituer une alternative aux traitements classiques par les statines. Ces dernières peuvent en effet provoquer certains effets secondaires sérieux, notamment au niveau des muscles (douleurs) et du foie (hépatites médicamenteuses). Un certain nombre de patients se sont donc tournés vers une alternative plus "naturelle" avec la levure de riz rouge. Cependant, on doit le rappeler une nouvelle fois, "naturel" ne rime pas avec "sans risque". Car la levure de riz rouge contient...de la monacoline K qui est...une statite, justement. Et par conséquent, selon la dose, elle peut présenter des effets secondaires similaires à ceux rencontrés avec les médicament de cette famille. D'autre part, contrairement aux médicaments, le taux de monacoline dans la levure de riz rouge est variable selon la préparation utilisée. Autrement dit, impossible de connaître le dosage réellement absorbé. Si il est trop faible, on s'exposera à une inefficacité et un risque d'accident cardio-vasculaire accru. Si il est trop élevé, on s'exposera à de potentiels effets secondaires. Il est donc important, comme toujours, de se montrer prudent lors de l'achat de ce genre de produit. N'hésitez pas à prendre conseil auprès de votre pharmacie de quartier. Nous sommes là pour ça et nous vous répondrons avec plaisir.

Bonne fin de semaine

Did

 

découvrez nos autres chroniques
reduforte