Décoloration de la peau (partie 2) : le Pityriasis versicolor

Les symptômes du Pityriasis versicolor peuvent être confondus, au moins au début, avec le vitiligo dont on a discuté la semaine dernière. Cependant, le Pityriasis reste une affection bénigne qui peut être soignée bien plus facilement que le vitiligo. Il est causé par la présence excessive d’un champignon à la surface de la peau. Il s’agit autrement dit d’une mycose causée par une levure et dont les conséquences peuvent être une dépigmentation locale de l’épiderme. Le Pityriasis peut toucher tout le monde mais se développe préférentiellement dans les zones chaudes et humides, comme toutes les mycoses. Sa période de prédilection est donc l’été. Il se manifeste principalement sur le thorax ou le haut du dos, mais peut au final se développer sur n’importe quelle partie du corps. Les taches peuvent prendre différentes couleurs (d’où le terme de « versicolor ») allant du rose au beige, en passant par le blanc. Sur une peau bronzée, les taches blanches se distinguent plus nettement.

En pharmacie, nous pourrons vous proposer l’application d’une crème antimycotique à mettre 2 fois par jour jusqu’à disparition des symptômes. Cependant, il faut garder en tête que seul un dermatologue sera capable d’établir un diagnostique fiable de l’origine de la dépigmentation dont vous souffrez. Il est tout à fait possible de traiter la zone pendant quelques jours et de voir si un résultat est obtenu. Le piège étant que la dépigmentation va persister même si l’infection est enrayée. Seule une nouvelle exposition au soleil pourra redonner une couleur uniforme à l’épiderme. Quoi qu’il en soit, sans amélioration ou si la dépigmentation s’étend, on préférera vous orienter vers la consultation d’un spécialiste.

Bonne fin de semaine

Did

découvrez nos autres chroniques
aspegic