Dégénérescence maculaire liée à l'âge : de nouvelles pistes vers la guérison ?

La dégénérescence maculaire liée à l’âge, ou DMLA, est une maladie dégénérative de l’oeil. Le centre de la rétine, la macula, se dégrade progressivement ce qui provoque une perte progressive du champ central de la vision. 15 millions de personnes sont touchées en Europe ce qui fait de la DMLA la première cause de cécité des personnes âges dans cette partie du monde. En coopération avec d’autres centres de recherche européens, les hopitaux universitaires de Genève travaillent sur de nouvelles possibilités de traitement. L’une des complications de la DMLA, en effet, est l’apparition de vaisseaux sanguins pathologiques qui détruisent la rétine. La faute à deux protéine : la première produite en quantités trop importantes, tandis que la seconde, au contraire est produite en trop faibles quantités.

Les chercheurs voudraient donc introduire dans l’oeil malade un gêne capable de rétablir un équilibre dans la production de ces deux protéines, ce qui stopperait la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins et en conséquence, l’évolution de la maladie. En pratique, hélas, tout n’est pas si simple. De nombreux tests sont encore à effectuer, d’abord sur l’animal, ensuite sur l’homme. Pour autant, il existe un réel espoir que d’ici quelques années, la DMLA puisse être enrayée de manière bien plus performante qu’aujourd’hui. Car le seul traitement efficace, pour l’heure, ne fonctionne que sur 30 à 40% des patients et est assez invasif puisqu’il nécessite une injection tous les mois.

Bonne fin de semaine

Did

 

découvrez nos autres chroniques
aspegic