La dépression : une origine immunitaire ?

La dépression pourrait être causée par un dérèglement du système immunitaire. Une équipe de chercheurs français s'est en effet intéressée à l'activité des mastocytes lors de phases de déprime chez des patients dépressifs. Les mastocytes sont des globules blancs et appartiennent au système de défense de l'organisme. Or, on s'est aperçu que les patients souffrant de mastocytose (une maladie rare qui se caractérise par une hyperactivité des mastocytes), souffraient également, pour la moitié d'entre eux, de dépression. L'hypothèse d'un lien entre cette hyperactivité immunitaire et la dépression a donc été émise. Chez les patients suivis, on a observé que les mastocytes provoquaient une inflammation chronique et que des composés toxiques pour le cerveau (acide quinolinique) étaient produits, au détriment de la production de sérotonine et de mélatonine, deux substances nécessaires à la régulation de l'humeur et du sommeil. En règle générale, les traitements antidépresseurs visent à rétablir les quantités de sérotonine dans le cerveau. D'autres moyens existent (lithium,...), mais malgré tout, environ un tiers des dépressifs ne répond pas aux traitements. Ce sont donc de nouvelles pistes de recherche qui s'ouvrent ici, puisqu'on pourrait envisager d'agir sur la production d'acide quinolinique ou encore contrôler l'activation des mastocytes. La recherche avance...

Bonne fin de semaine

Did

 

 

découvrez nos autres chroniques