Devant l’écran, tenez vos yeux à l’oeil

A une époque où l’on passe de plus en plus de temps sur les écrans d’ordinateurs, télévisions et autres smartphones, on constate que les problèmes de sécheresse occulaire touchent de plus en plus de monde. Et pour cause, car nos yeux nécessitent une lubrification constante qui se fait tout naturellement lorsque nous clignons des yeux, par le film lacrymal. Or, devant l’écran, nos clignements sont moins fréquents. Il s’ensuit une mauvaise lubrification de l’oeil, la cornée se désseche et nous en ressentons les symptômes désagréables (picotements, sensation de sable dans l’oeil). Dans le même temps, chacun sait qu’une station prolongée devant l’écran entraîne de la fatigue visuelle : les muscles de l’oeil, comme tous les muscles, ont besoin de repos régulièrement. Or, sollicités en continu durant des heures, ils finissent par se fatiguer, ce qui peut provoquer des troubles de la vision, des maux de tête ou encore une sensibilité accrue à la lumière.

En cas de soucis de genre, il faudrait idéalement réduire son exposition aux écrans de toutes sortes et autoriser nos yeux à plus de repos. Comme ce n’est pas toujours possible, on pourra toujours quérir de l’aide auprès de notre pharmacie de quartier qui – comme souvent – disposera dans ses tiroirs de quelqu’alchimie salvatrice.

Ainsi, en cas de lubrification insuffisante, les larmes artificielles peuvent aider. Cependant, il en existe de nombreuses sortes. Leurs textures et leurs compositions varient beaucoup. Certaines sont très liquides, d’autres plus gélatineuses. Certaines contiennent des conservateurs et d’autres pas. Et surtout, toutes ne sont pas efficaces de la même manière et ce qui convient à l’un ne conviendra pas à l’autre. Autrement dit, le conseil de votre pharmacien sera bienvenu pour vous aider à faire le meilleur choix.

En cas d’oeil irrité et fatigué, certaines goutes occulaires à base de plantes donnent d’excellents résultats. On pense notamment aux gouttes à base d’euphrasie, mais d’autres préparations, notamment homéopathiques, existent.

Les troubles dont on a brièvement parlé ici sont légers et réversibles, c’est-à-dire qu’ils devraient s’atténuer et disparaître avec du repos, en quelques heures. Si ils persistent ou semblent s’aggraver (douleurs, problèmes de vision persistants) il est indispensable de consulter rapidement un spécialiste afin qu’il procède à des investigations plus poussées.

Bonne fin de semaine

Did

découvrez nos autres chroniques