Echinococcose

La Suisse fait partie des zones d’endémie du parasite Echinococcus multilocularis.Les régions du Jura et du Plateau sont les plus touchées, notamment par l'intermédiaire des renards. Transmis par les déjections de renards, chiens ou chats infectés, ce parasite infecte rarement l’homme. Cela peut toutefois survenir si l’on est en contact direct avec un animal infecté ou ses déjections. Cela concerne en particulier avec les fruits ou végétaux sauvages proches du sol dans les zones à risques. Cette parasitose est incurable et ses symptômes peuvent apparaître jusqu’à 10 ans après la contamination. Des traitements existent pour freiner l’évolution de la maladie. Un test sanguin permet de savoir si l’on a été contaminé ou pas. En Suisse, on dénombre entre 10 et 20 nouveaux cas par année.

En zone à risque, les précautions suivantes sont à prendre:

- Porter des gants à usage unique et un masque pour manipuler les renards et autres animaux infectés, vivants ou morts, ainsi que leurs excréments.

- Eviter de consommer des légumes crus provenant de jardins accessibles à des renards ou des fruits sauvages crus provenant d’un endroit potentiellement souillé par des animaux infectés. Le lavage et la congélation à -18° ne suffisent pas. Il faut impérativement CUIRE les aliments avant de les manger, par exemple durant 10 minutes à 60°C, 5 minutes à 70°C ou une minute à 100°C. 

- Se laver les mains à l’eau chaude et au savon après tout travail impliquant un contact avec de la terre potentiellement contaminée (travaux agricoles, de jardinage, …) ou après avoir eu un contact avec un chien ou un chat ayant séjourné dans une région à risque.

- Vermifuger les chats et chiens évoluant en plein air toutes les 4 semaines avec un médicament actif sur ce parasite, comme le praziquantel.

Il ne faut pas paniquer, mais cette maladie reste encore peu connue et vu que l’on ne peut se vacciner et que les traitements ne permettent pas de guérir systématiquement, respecter ces quelques règles permet d’être tranquille. Pour plus de détails, on peut se référer au site de la Confédération

https://www.bag.admin.ch/bag/fr/home/themen/mensch-gesundheit/uebertragbare-krankheiten/infektionskrankheiten-a-z/echinokokkose.html

https://www.blv.admin.ch/blv/fr/home/tiere/tierseuchen/uebersicht-seuchen/alle-tierseuchen/echinococcose.html
 

Bonne fin de semaine

découvrez nos autres chroniques
reduforte