Journée mondiale de la maladie d'Alzheimer

Le 21 septembre dernier a eu lieu la journée mondiale de l'Alzheimer. L'occasion de faire le point sur cette maladie.

La maladie d’Alzheimer est une forme de démence malheureusement assez répandue. Elle représente en fait la majorité des cas de démence recensés. Celle-ci est irréversible et évolutive : elle s’aggrave au fil du temps et touche les capacités de mémorisation, de communication, de concentration et de raisonnement.

La majorité des personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer ont plus de 65 ans. Cependant, des formes précoces existent dès l’âge de 40 ou 50 ans. On distingue 7 stades dans l’évolution de la maladie. Au stade 1, le patient ne présente aucun trouble et la maladie ne peut être décelée. Dès le stade 3, l'entourage peut remarquer des changements dans le comportement du patient, notamment des troubles de la mémoire inhabituels. Il faudra cependant un examen médical approfondi pour mettre en évidence ces troubles. La maladie évolue ainsi sur plusieurs années, jusqu'au stade terminal où le patient n’interagit plus avec son entourage et ne sait plus contrôler ses gestes. Cette évolution peut prendre de 4 à 20 ans en fonction de différents facteurs tels que l’état de santé général et l’âge. En moyenne, l’espérance de vie suite à un diagnostic d’Alzheimer est de 8 ans. La maladie touche en premier lieu les zones du cerveau impliquées dans la mémoire à court terme. Puis, au fur et à mesure que d’autres zones sont touchées, les symptômes évoluent, changent et s’aggravent. 

Les causes de la maladie d’Alzheimer sont inconnues. Cependant, on constate que deux structures anormales apparaissent dans le cerveau du malade. 

- Les plaques : ce sont des dépôts de fragments d’une protéine, la béta-amyloïde, qui s’accumulent entre les cellules nerveuses.

- Les écheveaux : ce sont des dépôts d’une seconde protéine, la protéine tau, qui s’accumulent dans les cellules nerveuses.

En vieillissant, la plupart des gens développent ce genre de structures. Néanmoins, chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer, les plaques et les écheveaux apparaissent en plus grande quantité et selon un parcours prévisible dans le cerveau. Il en résulte une moins bonne communication entre les cellules nerveuses et la mort de celles-ci.

Les médicaments utilisés permettent probablement de retarder l'évolution de la maladie, mais la guérison est pour l'heure impossible. Des structures existent pour venir en aide aux proches de personnes atteintes par cette maladie. Il s'agit en effet de cas très lourds à gérer dans les derniers stades de la maladie. Les proches - généralement d'un certain âge - sont souvent épuisés et de l'aide est indispensable. Voici un lien pour aller plus loin : 

Site de Alzheimer Suisse :http://www.alz.ch/index.php/startseite-f.html

Bonne fin de semaine

Did

 

découvrez nos autres chroniques
aspegic