L’asthme

Les bronches permettent d’amener l’air jusqu’aux poumons où se fera le passage de l’oxygène dans le sang. L’asthme peut être décrit comme une maladie inflammatoire chronique des bronches. Lors d’une crise d’asthme, les bronches s’enflamment. Leur paroi gonfle, se contracte, et du mucus est sécrété en quantités plus importantes. Il en résulte une obstruction partielle des bronches. L’air passe mal et des difficultés respiratoires se manifestent. Gêne respiratoire, essoufflement, toux et respiration rapide et sifflante sont des symptômes caractéristiques de la crise d’asthme. Les raisons pour laquelle une telle crise se déclenche sont diverses : allergie, virus, pollution, effort physique, climat ou stress peuvent provoquer une crise. Des facteurs génétiques interviennent également.

L’asthme est une maladie à prendre au sérieux. Sans traitement, le pronostique vital peut être engagé (asphyxie). Parlons des traitements justement. Ils sont de deux sortes : les bronchodilatateurs et les anti-inflammatoires à base de cortisone. Tous sont utilisés par voie buccale principalement sous forme de sprays. Le rôle des bronchodilatateurs (par exemple Ventolin) est d’agir immédiatement en dilatant les bronches afin de rétablir rapidement une respiration normale. Ils sont donc utilisés uniquement en cas d’urgence, lorsque des difficultés respiratoires se font sentir. Certaines personnes n’ont pas besoin de traitement supplémentaire. Pour des cas d’asthme plus sévère, par contre, un traitement de fond à base de cortisone peut être nécessaire. Ce traitement se prend quotidiennement sous forme de spray oral. L’intérêt de la cortisone – utilisée ici à des doses faibles – est d’éviter l’apparition de l’inflammation. Les crises d’asthmes sont ainsi beaucoup moins violentes, voire disparaissent carrément. Le confort de vie est ainsi grandement amélioré. Les corticoïdes en spray oral présentent en outre un intérêt non négligeable. Celui de provoquer peu ou pas d’effets secondaires par rapport à la cortisone en comprimés ou en injections. Les doses inhalées sont beaucoup plus faibles. Au pire, on note parfois l’apparition de mycoses buccales causées par l’effet immunosuppresseur des corticoïdes. C’est pourquoi il est recommandé de se rincer la bouche à l’eau après l’utilisation.

L’asthme est une maladie qui touche toutes les catégories d’âge. Il peut se déclencher n’importe quand, mais est tout de même plus fréquent chez les enfants. On estime que 30% des enfants entre 0 et 4 ans souffrent d’asthme, même léger, souvent causé d’ailleurs par des épisodes viraux. Ce pourcentage diminue ensuite rapidement. A l’âge scolaire, environ un enfant sur dix est asthmatique. Chez l’adulte, cela diminue encore.

Ci-après un lien vers le site de la Ligue Pulmonaire où vous pourrez trouver nombre d’informations relatives à cette maladie : http://www.liguepulmonaire.ch/fr/maladies-et-consequences/asthme.html

Bonne fin de semaine

Did

découvrez nos autres chroniques
aspegic