L'insuffisance cardiaque

Lorsque le coeur ne parvient plus à jouer son rôle de pompe, lorsqu'il n'arrive plus à envoyer suffisamment de sang dans les différents organes, on parle d'insuffisance cardiaque. Généralement, cette maladie se développe chez la personne âgée dont le coeur est fatigué. Elle se développe souvent lentement, au fil des ans. Ses causes peuvent être diverses. Elle peut par exemple se développer suite à une hypertension mal soignée, une crise cardiaque, ou encore une valvulopathie. Il y a plusieurs stades d'évolution de l'insuffisance cardiaque. Au début, on ne se rend pas forcément compte du problème car le coeur travaille encore suffisamment. Cependant, sans traitement adéquat, la maladie va s'aggraver. On s'apercevra alors de difficultés à maintenir des efforts de moins en moins soutenus comme monter un escalier. Une fatigue chronique va progressivement s'installer. Dans des cas plus avancés, on pourra avoir de la rétention d'eau (oedème), principalement dans les pieds et les chevilles. Le gonflement des pieds et des chevilles est d'ailleurs un signe qui doit alerter sur une éventuelle aggravation de la maladie. En effet, si aucune mesure n'est prise, à un stade avancé, l'oedème peut monter dans les jambes et dans les poumons ce qui fatalement va provoquer le décès du patient. Il est donc primordial de contrôler l'évolution de l'oedème à l'aide des médicaments appropriés, notamment les diurétiques (médicaments permettant l'élimination de l'eau). Bien entendu, tout cela doit impérativement se faire sous contrôle médical. D'autres symptômes comme une toux sèche, une prise de poids ou de la perte d'appétit sont liés à l'insuffisance cardiaque. Comme on l'a dit, le diagnostique et le traitement sont mis en place par le cardiologue : examen physique, électrocardiogramme...Depuis peu, on a pu mettre en évidence un marqueur de l'insuffisance cardiaque dans le sang. Une prise de sang permettra donc de compléter le diagnostique. Quant aux médicaments, on pourra recourir à différentes classes thérapeutiques  : digoxine, anti-hypertenseurs et diurétiques sont fréquemment utilisés. Tout cela est souvent associé à un régime sans sel, un contrôle de son poids corporel...Bref, une bonne hygiène de vie permettra, comme souvent, de ralentir l'évolution de la maladie, voire de l'éviter. Car si 10% des plus de 70 ans sont touchés par l'insuffisance cardiaque, cela laisse tout de même 90% de nos seniors qui ne le sont pas. 

Bonne semaine

Did

découvrez nos autres chroniques
aspegic