Une médecine du futur : les implants biologiques autonomes

Transformer cellules et bactéries en robots autonomes capables de détecter tout dérèglement de notre organisme et d’y remédier instantanément ? De la science fiction ? Plus vraiment si l’on en croit les dernières avancées en biotechnologies. En transformant génétiquement des cellules et des bactéries, il devient possible de les rendre capables de détecter les signes de telle ou telle maladie. Par exemple, elle peuvent reconnaître la présence de cellules cancéreuses ou de modifications physiologiques typiques d’une pathologie. Mais ce n’est pas tout. Ces cellules pourraient ensuite synthétiser des molécules thérapeutiques capables de traiter la maladie. Sous forme d’implants placés sous la peau ou directement dans certains organes du patient, il serait même possible d’agir préventivement sur les maladies. Les avantages ? Des délais très raccourcis entre le diagnostique et le début de la thérapie, une meilleure adhésion du patient qui n’aurait plus besoin de penser à son traitement tous les jours et enfin, la possibilité de produire le médicament nécessaire directement « dans » le malade. Conséquence notable : des coûts de production drastiquement revus à la baisse.

Un concept novateur à suivre ces prochaines années

Bonne fin de semaine

Did

découvrez nos autres chroniques
aspegic