Moins de blanc, plus de complet

Dès lors qu'elles ne sont pas raffinées - c'est-à-dire qu'elles contiennent le germe de la graine et son enveloppe - les céréales possèdent des atouts considérables. Il peut s'agir de céréales ou pseudo-céréales de blé, maïs, avoine, quinoa, sarrasin et bien d'autres encore. Les bénéfices sont clairement démontrés par des études sur un large panel d'individus : diabète de type 2, maladies cardio-vasculaires et certains cancers (notamment le cancer colorectal) n'ont qu'à bien se tenir. D'autres études citent de manière moins évidente des effets sur l'hypertension, l'obésité ou les maladies inflammatoires. Pour quelles raisons tant de vertus ? Cela tient aux nutriments que ces céréales contiennent : fibres, vitamines, sucres lents, sels minéraux, anti-oxydants et oligo-éléments agissent en synergie et combattent les maux cités plus haut. Cependant, il est également démontré que nous n'en consommons que trop peu. Souvent, les produits qui se trouvent dans notre assiette sont raffinés : riz, pain, farines ou pâtes sont souvent "blancs" et n'ont plus les propriétés de leurs cousins "complets". En vérité, une étude indique que la consommation moyenne par individu en France est de 15g par jour, là où il serait souhaitable qu'elle soit de 125g. Les chiffres sont sans doute similaires pour la Suisse. Nous devons donc mettre plus de produits complets dans notre alimentation. Nous n'en tirerons que des avantages.

Bonne fin de semaine

Did

découvrez nos autres chroniques
aspegic