le monde devient myope

Une personne sur quatre dans le monde voit flou. En Europe, chez les 25-29 ans, c’est presque un individu sur deux qui est atteint de myopie. A Singapour, on atteint le chiffre effarant de 82% de myopes parmi les jeunes. Ces chiffres, qui n’ont jamais été aussi élevés, continuent d’augmenter. Et non seulement le nombre de myopes augmente, mais les myopies sont également de plus en plus fortes, ce qui est presque plus grave. En effet, au-delà d’un certain niveau de myopie, le risque augmente de développer des complications visuelles telles que glaucome, rétinopathies…pouvant conduire à la cécité si elles sont mal soignées.

Comment expliquer une telle épidémie ? Les spécialistes semblent au moins d’accord sur un point : les changements de nos modes de vie ces dernières décennies sont principalement incriminés. Et plus particulièrement, le fait que les enfants passent de moins en moins de temps dehors. La multiplication des écrans (télévision, ordinateur…) est une hypothèse qui est prise en compte, mais elle ne suffit pas à expliquer l’ampleur du phénomène. Par contre, toutes les études convergent pour dire qu’un manque d’exposition à la lumière du jour pendant l’enfance augmente les risques de développer une myopie. Physiologiquement, des explications existent : la dopamine est une molécule présente dans notre cerveau où elle remplit différentes fonctions. Elle est également présente dans notre oeil au niveau de la rétine. Là, elle agit en freinant la croissance de l’oeil. Du coup, si on manque de dopamine, l’oeil aura tendance à s’allonger davantage, provoquant de la myopie. Or, on sait que la fabrication de dopamine varie en fonction de notre exposition à la lumière solaire : plus on est exposé, plus on fabrique de dopamine. Moins on est exposé, moins on fabrique de dopamine et donc, plus on risque d’avoir un oeil trop long et donc…de devenir myope. La croissance de l’oeil se faisant pendant l’enfance, on comprend l’importance d’une exposition régulière à la lumière du jour durant cette période de notre vie. Jouez régulièrement en plein air, et vous diminuez drastiquement le risque de développer une myopie. D’autres facteurs pourraient également jouer un rôle mais les chercheurs sont pour l’heure moins convaincus : manque de vitamine D (elle aussi liée à un manque d’exposition à la lumière du jour), prévalences génétiques, ou encore trop de temps passé à regarder de près…

Heureusement, de nouvelles pistes apparaissent pour traiter ce fléau. Des lentilles à appliquer pendant la nuit et permettant un léger et temporaire remodelage de l’oeil permettraient de se passer de lunettes pendant la journée. Des lampes fortement éclairantes pourraient prévenir la myopie, si toutefois on arrivait à démontrer leur efficacité, ce qui n’est pas encore le cas. Des gouttes oculaires à base d’atropine pourraient freiner la progression de la myopie, tout comme certains verres à double foyer. Enfin, des lasers permettant d’opérer de manière encore plus précise que ce qui se fait actuellement pourraient voir le jour dans les années qui viennent. Tout ceci cependant n’en est qu’au stade de la recherche. En attendant, nous savons maintenant ce qu’il nous reste à faire : sortir à la lumière.

Bonne semaine

Did

découvrez nos autres chroniques
aspegic