Mycoses des ongles

La mycose de l'ongle ou  onychomycose est causée par une levure ou une moisissure se nourrissant de la kératine, qui est la protéine qui compose les ongles. Cela arrive principalement aux pieds, mais les ongles des mains peuvent également être touchés. Un ongle touché par une mycose peut prendre une teinte jaunâtre à brunâtre ou blanc poudré selon le germe responsable de l'infection. Il devient plus épais et cassant. La fréquentation de salles de sport, piscines, le port de chaussures trop serrées, une mauvaise circulation sanguine, l'utilisation de matériel de pédicure non désinfecté favorisent l'apparition de mycoses.

Un ongle est atteint ne guérit pas de lui-même et est contagieux pour vous-même et les autres. Il faut donc veiller à ne pas marcher pieds nus et désinfecter son coupe ongle et sa lime avant de l'utiliser sur les ongles sains!

Les traitements sont longs - de plusieurs semaines à plusieurs mois - car l'ongle n'est pas une surface facile à traiter et pousse lentement. Certaines préparations à base d'huiles essentielles peuvent donner de bons résultats. L'huile essentielle de mélaleuca alternifolia utilisée pure montre une certaine efficacité. Des vernis contenant une substance anti-mycosique restent le premier choix. Ils doivent être appliqués sur un ongle dont on aura enlevé le maximum d'épaisseur et de longueur avec une lime. Parfois le médecin préconise également une solution qui ramollit l'ongle pour que le produit pénètre mieux. Ce traitement convient pour une atteinte modérée des ongles. Lorsqu'il y a plusieurs ongles atteints ou que la racine de l'ongle est touchée, on peut recourir aux traitements par voie interne. Ces traitements demandent une surveillance médicale en raison de leurs effets indésirables. 

Une mycose de l'ongle doit être traitée car même si son évolution est lente, elle peut finir par provoquer des lésions avec un risque de surinfection qui est plus dangereux que la mycose elle-même. N'hésitez pas à nous demander conseil.

Bonne fin de semaine

Did

 

découvrez nos autres chroniques
aspegic