Otites : avoir l'oeil sur les oreilles

Les petits enfants sont plus sujets aux otites que les adultes en raison de l’immaturité du système immunitaire et d’un diamètre plus petit de la trompe d’Eustache (canal qui relie l’oreille et le nez) qui peut plus facilement s’enflammer ou se boucher lors d’un rhume. Une otite se manifeste par des douleurs et un écoulement de l’oreille, une éventuelle perte d'audition, des vertiges, de la fièvre, des problèmes de sommeil, une humeur maussade. Un contrôle à l’otoscope permet de s’assurer de l’intégrité du tympan. Les antibiotiques ne sont plus prescrits systématiquement car une grande partie des otites guérissent spontanément. Le suivi du médecin est toutefois primordial, notamment chez les enfants en bas âge, car les complications d’une otite peuvent être une perte d’audition ou une infection plus grave (méningite, mastoïdite,…). Dès lors, si un contrôle suivi d’administration d’anti-inflammatoires suffit généralement, on vérifiera quelques jours plus tard si une antibiothérapie quand même est nécessaire. 

Au chapitre de la prévention, les mesures suivantes peuvent aider : 

- En cas de rhume, moucher régulièrement l'enfant. Procéder chaque jour à des lavages de nez.

- Favoriser l’allaitement maternel

- Eviter de nettoyer le conduit auditif avec des cotons tiges, préférer un lavage avec des solutions d’hygiène de l’oreille

- Bien sécher les oreilles après un bain

- Eviter la pénétration d’eau en portant des protections en silicone à la piscine

- Eviter de mettre l’enfant en contact avec d’autres enfants malades (crèches)

Bonne semaine

Did

 

 

découvrez nos autres chroniques
aspegic