Le pharmacien au chevet du patient

Depuis quelques années, le pharmacien occupe une place de plus en plus importante dans les unités de soins hospitalières. Son rôle ? Répondre aux demandes des médecins et des équipes infirmières concernant la prescription ou l’administration des médicaments. En effet, le vieillissement de la population et un nombre accru de patients souffrants de pathologies multiple rend indispensable la présence d’un vrai spécialiste du médicament auprès du patient. Le pharmacien clinicien intervient donc sur plusieurs niveaux. D’une part, il conseille les infirmières sur la bonne préparation et la bonne administration des médicaments. D’autre part, il intervient directement sur la prescription elle-même et travaille de ce fait en lien étroit avec les médecins traitants : interactions, choix des substances, optimisation des prescriptions. En pédiatrie, le rôle du pharmacien clinicien prend encore plus de sens, car souvent, il n’existe pas de posologies standard pour les enfants. Et un enfant n’est pas un adulte en miniature. Il ne suffit pas de diviser une dose adulte pour obtenir un traitement pédiatrique. Chez l’enfant, en effet, les systèmes d’absorption, de distribution, de transformation et d’élimination des médicaments ne sont pas encore arrivés à maturité. Il faut donc déterminer des dosages spécifiques, et c’est d’autant plus vrai lorsque l’enfant est très jeune. On imagine donc l’utilité que peut avoir le pharmacien lorsqu’il s’agit de déterminer avec grande précision le dosage du traitement d’un prématuré.

Bonne fin de semaine

Did

découvrez nos autres chroniques
aspegic