Plein le dos des lombalgies !

Il existe différentes sortes de maux de dos. Parmi celles-ci, la lombalgie est la plus fréquente. Elle correspond à des douleurs dans le bas du dos au niveau des lombaires. On parle facilement de « tour de rein » ou de « lumbago ». La douleur, parfois soudaine et fulgurante, fait souvent que l’on a tendance à réduire notre mobilité au minimum, voire à rester au lit. Or, une immobilité totale n’est pas recommandée par les spécialistes. Il faudrait continuer à bouger le plus possible, en tenant compte évidemment des signaux que notre corps nous envoie : rester mobile en fonction de la douleur que l’on ressent devrait être la règle générale. Ainsi, si l’exercice ou les mouvements effectués impliquent une douleur telle que l’on doive se reposer ensuite, c’est que l’on a trop forcé.

Les lombalgies sont de plusieurs sortes :

- Elles sont spécifiques lorsqu’elles sont causées par une maladie bien déterminée telle que tumeur, fracture, maladie inflammatoire ou infection d’un disque intervertébral. Elles sont donc rares et leur cause peut être déterminée par le recours à une IRM (imagerie par résonance magnétique).

- Elles sont neurologiques si elles proviennent d’un rétrécissement du canal lombaire, ou plus fréquemment d’une hernie discale. Une intervention chirurgicale est parfois nécessaire.

- Enfin, les lombalgies communes sont les plus fréquentes (environ trois quart des cas). Elles apparaissent par exemple suite à une position assise prolongée ou un mauvais mouvement. La consultation médicale est rarement nécessaire, sauf dans des cas chroniques ou si la qualité de vie s’en trouve durablement altérée. Le manque d’exercice ou l’obésité sont des facteurs de risque. Néanmoins, la plupart du temps, la lombalgie aiguë, celle qui vous bloque d’un coup, apparaît sans raison évidente. Dans ce cas, l’utilisation d’antidouleurs et d’anti-inflammatoires comme l’ibuprofène pendant quelques jours est recommandée (sauf contre-indication spécifique). Le recours à la physiothérapie ou à l’ostéopathie peut également être indiqué. A noter qu’en prévention, une visite régulière chez l’ostéopathe peut vous aider à maintenir un dos en bonne santé.

Bonne fin de semaine

Did

découvrez nos autres chroniques
aspegic