Prudence au soleil

Avec le retour de l’été, les rayons du soleil vont se mettre à taper plus fort. C’est l’occasion de rappeler quelques règles de prudence essentielles. Car le mélanome – ou cancer de la peau – est une des formes de cancer les plus fréquentes. Bien que les chances de guérison soient élevées (90% de rémission), des mesures simples peuvent permettre d’éviter la maladie, ou tout au moins, de la détecter à un stade précoce, ce qui améliore grandement les chances de guérir.

On se rappellera donc qu’une exposition prolongée au soleil est néfaste pour la peau, notamment pendant les heures les plus chaudes de la journée (12h-16h). De telles expositions répétées fragilisent l’épiderme et accélèrent son vieillissement. On se rappellera aussi que l’usage de crèmes solaires est indispensable, notamment chez les enfants dont la peau est plus sensible que celle de l’adulte. Cependant, la crème solaire ne dispense pas de respecter les pratiques de prudence dont on parle ici. Les enfants devraient d’ailleurs porter chapeau et tee-shirt au moins durant les heures où le soleil est le plus haut. A la piscine ou à la plage, l’ombre reste notre meilleure amie.

Si elles sont bien appliquées, ces mesures devraient diminuer les chances, ou plutôt les malchances, de développer un mélanome au cours de sa vie. Ensuite, pour en détecter l’éventuelle apparition, il existe une méthode d’auto-contrôle simple à mettre en œuvre. On devrait l’effectuer au moins une fois par année. Il s’agit de consacrer une quinzaine de minutes à rechercher partout – on a bien dit partout – sur le corps la présence éventuelle d’un grain de beauté anormal. La méthode ABCDE permet de se souvenir des éléments qui devraient nous alerter :

A = Asymétrie : la forme est irrégulière
B = Bords irréguliers : les bords ne sont pas lisses
C = Couleur : alors qu’un grain de beauté sain est de couleur uniforme, un mélanome est souvent de plusieurs couleurs.
D = Diamètre : le diamètre est supérieur à 5 ou 6 millimètres
E = Evolution : la tache grossit ou se modifie avec le temps.

Si une ou plusieurs de ces caractéristiques sont présentes, il serait bon de visiter un médecin afin qu’il pose un diagnostique. Comme on l’a dit, si le problème est pris assez tôt, il a de très grandes chances d’être rapidement résolu. A ce titre, le point E, l’Evolution, est très important. C’est pourquoi pratiquer l’auto-contrôle à intervalles réguliers permettra au fil du temps de détecter facilement toute nouvelle apparition suspecte ou tout changement anormal. En cas de doute, une consultation chez le dermatologue est préférable.

Bonne fin de semaine

Did

découvrez nos autres chroniques
aspegic