Quand le talon plante

L'aponévropathie plantaire ou fasciite plantaire touche environ une personne sur 10. Elle se manifeste par des douleurs au talon qui apparaissent souvent dès le réveil et trouve son origine dans des microtraumatismes au niveau de la voute plantaire. Des chocs répétés (marche, sport) peuvent donc déclencher cette pathologie. Son développement est lent et progressif sur plusieurs mois, parfois plusieurs années. Un surpoids, la pratique excessive de certains sports (course, danse...), des activités professionnelles où l'on est souvent debout sont des facteurs favorisants. 

Une fois le diagnostique posé, les remèdes sont assez simples : diminuer autant que possible les activités à risques, observer du repos et utiliser des talonnettes en silicone afin de réduire les chocs. En parallèle, la pratique d'étirements des muscles du mollet est indispensable car un raccourcissement de cette chaîne musculaire favorise également l'apparition du problème. Physiothérapie et/ou ostéopathie peuvent aider. Malheureusement, la guérison demande souvent beaucoup de temps (1 à 2 ans). Dans des cas extrêmes, la chirurgie est possible (allongement des muscles du mollet), mais sans réelle garantie de succès. C'est donc une solution de tout dernier recours.

Au final, on préférera comme toujours prévenir que guérir : le port de chaussures de qualité en cas d'activité à risque et la pratique d'étirements adaptés sont 2 mesures préventives faciles à adopter.

Bonne fin de semaine

Did

découvrez nos autres chroniques
aspegic