Quel spray choisir?

Allergie ? Rhume ? Quel spray choisir ? Différentes possibilités existent selon le mal dont vous souffrez. Voici un petit tour d'horizon :

Les sprays qui débouchent :

A base de substances qui font se resserrer les vaisseaux sanguins (vasoconstricteurs), qui permettent l’arrêt de l’écoulement nasal et le dégagement du nez, ces sprays sont à utiliser de manière ponctuelle en cas de rhume. Un traitement d’une semaine maximum (5 jours chez les enfants) doit être respecté, afin d'éviter les effets secondaires comme une accoutumance et un dessèchement du nez. Ces sprays sont très efficaces et rapides d'action. En quelques minutes, le résultat est là. Ils sont notamment intéressants à utiliser lorsque la gêne est telle qu'elle empêche le sommeil. On pourra alors les utiliser uniquement le soir, ce qui diminue les risques d'effets non désirés. En revanche, certaines contre-indications existent, par exemple si vous êtes sujet à l'hypertension.

Les sprays qui lavent ou humidifient :

La formulation est simple : de l'eau et du sel à 0,9% de concentration et vous obtenez du sérum physiologique. Avantage : les sprays pour humidifier ou laver la muqueuse nasale peuvent s’utiliser à volonté. Des lavages de nez en cas de rhume dégagent et évitent souvent une surinfection. En cas de rhume des foins, cela dégage le nez des pollens et limite ainsi la réaction allergique. En humidifiant régulièrement le nez, on évite un dessèchement et une irritation des muqueuses pouvant favoriser un rhume ou des croûtes. Il est aussi possible de faire soi-même sa solution de lavage d'eau salée à 0,9%, mais cela est parfois moins pratique.

Les sprays anti-allergiques:

A base d'anti-histaminiques, ces sprays agissent localement contre l’allergie. Ils peuvent être utilisés notamment pendant la période pollinique lorsque le nez coule et se bouche. Rien n'empêche d'utiliser par ailleurs du sérum physiologique ou un vasoconstricteur de manière ponctuelle.

Les sprays contenant des corticoïdes :

Le médecin pourra vous prescrire un spray à base de corticoïde en cas de forte allergie (pollens, acariens,…). La durée du traitement dépendra du diagnostique. Il convient de suivre précisément les instructions pour ce genre de produit et d’avoir des contrôles de l’état de la muqueuse nasale en cas d’utilisation prolongée (plusieurs mois). Il ne faudrait pas utiliser ce genre de sprays de sa propre initiative.

Afin d'obtenir une efficacité optimale du spray, pensez à vous moucher avant l'utilisation.

Bonne fin de semaine

Did

découvrez nos autres chroniques
aspegic