Quels aliments pour lutter contre le « mauvais » cholestérol

En cas de taux de « mauvais » cholestérol trop élevé, l’une des premières mesures à mettre en place est d’ordre alimentaire. Souvent en effet, une alimentation déséquilibrée peut se trouver à l’origine de l’hypercholestérolémie. Par conséquent, une situation pathologique peut se retrouver grandement améliorée simplement en adaptant son alimentation. Parfois, l’apport d’un ou deux médicaments sera nécessaire, mais cela ne devrait venir qu’en complémentarité à une alimentation saine. Sauf contre-indication pour un autre problème de santé que vous pourriez avoir, quels aliments privilégier ?

Les noix et les noisettes font partie des aliments recommandés pour lutter contre le « mauvais » cholestérol. Ces fruits oléagineux sont en effet riches en oméga 3 dont les vertus ne sont plus à démontrer. Les oméga 3 se trouvent également dans les poissons gras comme le saumon, dans certaines huiles végétales (lin, colza). Ils contribuent à faire baisser le taux de « mauvais cholestérol » et de triglycérides. Manger chaque jour entre 20 et 30 grammes de fruits à coques (non salés) tels que noix ou noisettes ne peut donc qu’être bénéfique pour notre santé. Les huiles d’olive ou de colza sont également à privilégier de manière journalière. Un poisson gras une ou deux fois par mois pourra venir compléter le tableau.

A côté de ça, on préférera les aliments riches en fibres tels que céréales complètes, fruits et légumes. Evidemment, il ne faut pas être sectaire et il est important de manger de tout. Cependant, si les aliments dont on vient de parler constituent la part la plus importante de votre alimentation, nul doute que les résultats devraient se faire sentir rapidement.

Bonne fin de semaine

Did

découvrez nos autres chroniques
aspegic