Reconnaître une crise cardiaque

Les douleurs à la poitrine peuvent avoir plusieurs origines : cardiaque, respiratoire, musculaire ou gastrique. Les douleurs d’origine cardiaque doivent être prises au sérieux. Dans certains cas, et notamment si l’on soupçone une crise cardiaque, une consultation d’urgence s’impose. Quels symptômes devraient nous alerter ?

La douleur, tout d’abord, est caractéristique. Elle est ressentie comme un serrement brutal qui débute au centre de la poitrine derrière le sternum. Elle se propage souvent vers l’épaule, le bras gauche, la mâchoire inférieure, le cou, le visage et le dos. Cela peut arriver plus particulièrement après un effort physique, une vive émotion, un repas, lors d’une exposition au froid ou durant le sommeil. D’autres symptômes peuvent être observés : pâleur, sueurs froides, faiblesse, voire même des nausées. Les pulsations cardiaque peuvent devenir irrégulières, trop rapides ou trop lentes. Une perte de connaissance est alors possible. A l’extrême, il y a la fibrillation ventriculaire : les impulsions électriques qui font battre le coeur deviennent irrégulières et ne sont plus efficaces. Seules des décharges électriques extérieures peuvent permettre de rétablir la situation.

Idéalement, les manoeuvres de réanimation doivent être commencées moins de 4 minutes après une perte de conscience d’origine cardiaque. Dans le cas contraire, le manque d’oxygène risque de provoquer des séquelles irréversibles au cerveau.

Quels sont les bons réflexes à avoir si vous vous trouvez en présence d’une personne en arrêt cardiaque ? Appeler les secours (144 pour la Suisse) en décrivant la situation. Ils pourront vous donner les premières indication sur le comportement à adopter. Si la personne est encore consciente, il faudra qu’elle cesse toute activité en attendant l’arrivée des soignants. Si elle a perdu conscience et qu’elle ne respire plus, une fois les secours prévenus, il faudra procéder au massage cardiaque et si possible défibriller le coeur au moyen d’un défibrillateur. Voyez cette petite vidéo de la Fédération française de cardiologie. Elle ne dure que quelque minutes :

https://www.youtube.com/watch?v=ff3h4zbqpBk

Bonne fin de semaine

Did

découvrez nos autres chroniques
aspegic