Pour une santé de fer

Le fer est un élément qui nous est nécessaire. Grâce à lui, nos globules rouges peuvent transporter l’oxygène depuis nos poumons jusqu’à nos muscles. Il entre également dans la composition de nombreuses enzymes indispensables. Les enfants et adolescents – par définition en période de croissance – et les femmes – du fait de leurs menstruations – sont plus sujets à développer une carence en fer. Les femmes enceintes sont plus particulièrement à risque. On peut constater cela également chez certains sportifs et les personnes dont l’alimentation est végétarienne. Une telle carence, ou anémie, se manifestera par de la fatigue, des problèmes de concentration ou encore des ongles et des cheveux fragilisés. Maux de tête, irritabilité, hypersensibilité au froid et aux infections peuvent aussi se manifester.

En cas de suspicion d’un manque de fer, votre médecin peut procéder à une prise de sang afin de le faire analyser. Si cela se confirme, il peut s’avérer nécessaire de prendre un médicament à base de fer pendant quelques semaines. Ces médicaments sont d’ailleurs généralement disponibles sans ordonnance et en cas de besoin, votre pharmacien peut également vous conseiller. La dose quotidienne recommandée est variable. Elle dépend principalement de l’âge et du sexe. En moyenne, on recommande un apport journalier de 10mg chez l’homme et de 15mg environ chez la femme. Les médicaments contiennent souvent des doses plus importantes. Cela est dû au fait que notre organisme n’assimile pas facilement le fer. Une grande partie part directement dans les selles. C’est pourquoi, en cas de forte carence, on peut recourir à l’injection de fer par voie veineuse. Cela permet de retrouver plus vite des taux normaux. En ce qui concerne la prise par voie orale, elle se fait, sauf indications contraires, le matin avant le petit-déjeuner. Afin d’aider à l’assimilation du fer, on peut prendre simultanément de la vitamine C, par exemple sous la forme de jus d’orange. Attention si vous choisissez le jus de pamplemousse. Celui-ci peut paradoxalement interagir avec certains médicaments et abaisser leur efficacité.

Il est également possible de modifier votre alimentation en lui ajoutant certains aliments riches en fer. On distingue alors deux sortes de fer : celui d’origine animale qui est absorbé à hauteur de 10-20% par l’organisme, et celui d’origine végétale, moins bien assimilé (3-5%). Dans la catégorie des viandes, le foie de veau est particulièrement recommandé, ainsi que la viande séchée. Parmi les légumes, les lentilles et autres légumes secs (pois chiches, haricots rouges...) en sont richement pourvus. Certains compléments alimentaires disponibles en pharmacie, comme par exemple la spiruline, peuvent également aider à retrouver une santé…de fer.

Bonne semaine

Did
 

découvrez nos autres chroniques