Superaliments : une réputation souvent surfaite

Sous ce terme, on trouve toute une série d’aliments aux propriétés réputées exceptionnelles. Or, bien qu’ils aient des vertus nutritives réelles, une analyse un peu plus pointue montre que ces aliments ne sont pas si exceptionnels que cela. 
A titre d’exemple, on prête aux baies de goji des propriétés anti-oxydantes incomparables. Or, des fruits comme la framboise, la mûre, la prune ou la canneberge ont des valeurs anti-oxydantes supérieures...et sont moins chers…tout comme le chocolat noir, d’ailleurs. 
De la même manière, les graines de chia, en plus d’être elles aussi assez chères, sont riches en omega-3. Elles en contiennent 17g pour 100g de graines, ce qui est beaucoup. Cependant, il s’agit d’omega-3 d’origine végétale, ce qui implique une conversion dans l’organisme en EPA et DHA pour être réellement assimilés. Ce taux de conversion n’étant que de 20%, cela correspond au final à 3 ou 4 grammes d’omega-3 pour 100g de graines de chia. Pas tellement plus que ce qu’on trouve dans 100g de saumon. 
D’autres exemples pourraient être donnés, mais au final, on retiendra qu’une alimentation variée et équilibrée est la meilleure des recettes. Bien que tous aient quelque chose à offrir, les aliments miracles n’existent pas.

Bonne fin de semaine

Did
 

découvrez nos autres chroniques
aspegic