Le TDAH ou trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité

On estime que 5% des enfants environ souffrent d’un trouble de déficit d’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Cela se manifeste chez eux par une difficulté à rester attentif et à se concentrer. L’enfant a également du mal à rester tranquille. A l’école, il se lève souvent de sa place, parle beaucoup et écrit vite et de manière peu soignée. Il est également impulsif et a du mal à gérer ses émotions. Cela peut engendrer une vraie souffrance chez l’enfant et son entourage qui se sent parfois impuissant. L’enfant est souvent en échec scolaire et pourtant, il peut présenter par ailleurs de grandes qualités et un potentiel élevé. Rappelons-nous qu’Einstein fut un enfant atteint de TDAH. Parfois, l’enfant n’est pas hyperactif mais souffre seulement de trouble de l’attention. De la même manière, un enfant hyperactif ne souffre pas forcément de TDAH. Le TDAH répond en effet à des critères précis et son diagnostique ne peut être posé que par un médecin compétent. En général, les symptômes débutent vers l’âge de 3 ou 4 ans. Des prédispositions génétiques ont été mises en évidence. Les troubles sont causés par une difficulté des neurones du patient à communiquer entre eux. En grandissant, les symptômes de l’hyperactivité tendent à diminuer petit à petit et souvent, ils disparaissent à l’adolescence. Par contre, le déficit d’attention, lui, peut persister y compris durant sa vie d’adulte. Il n’existe pas de traitement unique et uniforme pour traiter ces troubles. Cela dépend de l’enfant, de la gravité de ses symptômes, de son âge…Car la première approche est comportementale et se fait avant tout avec l’aide de spécialistes : pédopsychiatres, psychologues, logopédistes, ergothérapeutes, enseignants…Tous peuvent avoir un rôle à jouer, selon les cas, pour accompagner l’enfant et son entourage. Si les mesures prises ne donnent pas satisfaction, le recours aux médicaments peut être envisagé.

Voici à toutes fins utiles un lien vers l’association suisse romande de parents et adultes concernés par le TDAH : http://www.aspedah.ch/

Et également vers un site de recherche et de formation canadien qui vise à améliorer la qualité de vie des personnes souffrant de ce trouble : http://caddra.ca/fr/

Bonne fin de semaine

Did

découvrez nos autres chroniques
aspegic