Le tour de taille : un sujet de poids

L’indice de masse corporelle (IMC) est régulièrement utilisé afin de savoir si l’on est en surpoids et à risque de développer des maladies liées à l’obésité (diabète, maladies cardio-vasculaires…). Cet indice est obtenu en divisant son poids (en kg) par sa taille en mètres élevée au carré. Autrement dit, si vous pesez 80 kilos et que vous mesurez 1 mètre 80, vous obtiendrez votre IMC comme suit :

IMC = 80 / 1.80 x 1.80 = 24.7

On considère qu’un IMC entre 18.5 et 25 est bon. Au-delà de 25, on est en surpoids, puis à partir de 30, on parle d’obésité. En dessous de 18.5, le poids est insuffisant, ce qui présente également un risque pour la santé.

Cependant, si l’IMC est un bon indicateur de la totalité de la masse graisseuse, il n’indique en rien sa localisation. Or, des études récentes montrent que c’est la graisse située au tour de taille qui augmente principalement le risque de développer une maladie chronique. Cette graisse abdominale produit en effet un certain nombre de molécule telles que des acides gras libres, des radicaux libres ou encore des molécules pro-inflammatoires. Toutes jouent un rôle dans l’apparition des maladies cardio-vasculaires, le diabète et même certains cancers.

Ainsi, on a pu montrer qu’une personne avec un IMC normal mais un tour de taille trop élevé présente un risque de mortalité accru de 20% par rapport à une personne avec IMC et tour de taille normaux. Mesuré 2cm sous le nombril, après expiration et sans exercer de pression sur la peau, le tour de taille pour une homme devrait être inférieur à 102cm. Pour une femme, il devrait être inférieur à 88cm.

Plus significatif encore est le rapport entre le tour de taille et la taille corporelle. A la lumière des dernières études, ce rapport semble être le meilleur indicateur qui soit. Ainsi, si votre tour de taille est de 80cm et que vous mesurez 160cm, divisez simplement 80 par 160. L’indice ainsi obtenu vous donnera une idée précise des risques que vous courez. Idéalement, il devrait être de 0,5. Dans notre exemple, 80/160 = 0,5, ce qui est excellent. En revanche, si il est supérieur à 0,6, certains risques pour la santé commencent à apparaître et il faudrait agir.

En résumé, connaître sa taille et son tour de taille est suffisant pour savoir si notre masse graisseuse présente un risque pour notre santé. 

Bonne fin de semaine

Did

 

 

découvrez nos autres chroniques
aspegic