Un venin comme antidouleur

En plus d'être très beau, le serpent bleu corail attire l'attention des chercheurs australiens, pays dans lequel il vit. Son venin est capable de paralyser une proie instantanément. Or, cet effet est dû à une toxine terriblement efficace qui bloque les échanges de sodium au niveau de la cellule musculaire. Ces échanges étant nécessaires dans l'excitabilité du muscle, il en résulte la paralysie. Chez l'homme, un dysfonctionnement des échanges de sodium peut être la cause de faiblesse musculaire, paralysie ou douleurs chroniques. En étudiant cette toxine de plus près, les scientifiques espèrent pouvoir synthétiser des dérivés pouvant servir de médicaments dans des indications bien précises. Ce ne serait pas la première fois, loin s'en faut, qu'un venin de serpent ou d'autres animaux est à l'origine d'un médicament.

Bonne fin de semaine

Did

 

découvrez nos autres chroniques
aspegic