Les verrues

La verrue est une excroissance de la peau provoquée par un virus de la famille des papillomavirus.  Cette excroissance est bien délimitée, parfois douloureuse, parfois non. Les verrues se localisent principalement sur les mains, le visage ou sous les pieds. Il en existe plusieurs sortes (plantaires, planes..), mais les traitements sont toujours les mêmes : 

- Utilisation d'un kératolytique en application locale: comme son nom l'indique, le kératolytique va attaquer, "ronger" en quelque sorte la peau ce qui à terme conduit à la disparition de la verrue. L'acide lactique et l'acide salicylique sont généralement utilisés sous forme de solution liquide à appliquer chaque jour sur la verrue. Au bout de quelques jours on gratte la verrue avec une lime jetable ou une pierre ponce que l'on doit faire bouillir entre chaque utilisation pour la désinfecter. On recommence ainsi ce processus jusqu'à disparition, ce qui va souvent prendre plusieurs semaines. Certaines précautions d'usage existent : on ne traitera PAS les verrues du visage de cette manière, pour des raisons évidentes. D'autre part, comme le liquide utilisé attaque la peau, il convient de bien viser la verrue ou/et de protéger la peau saine alentour avec une crème grasse, de la vaseline ou équivalent.

- Traitement par le froid : des sprays vendus en pharmacie agissent en gelant la verrue. La verrue disparaît ainsi une à deux semaines après avoir été gelée. Parfois, cependant, plusieurs tentatives seront nécessaires avant d'arriver à ses fins. Le dermatologue dispose également d'outils permettant de cryogéniser la verrue. 

- Au chapitre des traitements naturels, on peut appliquer une fois par jour le latex frais de Chélidoine (Chelidonium majus) qui a des propriétés antivirales, jusqu'à disparition de la verrue. L'huile essentielle de tea tree (arbre à thé), est aussi un excellent antiviral à l'efficacité démontrée. Attention avec les huiles essentielles car leur utilisation n'est pas anodine. Demandez conseil dans votre pharmacie de quartier avant de l'utiliser. D'autres possibilités existent encore : teinture mère de Thuya en application externe (1 goutte par jour sur la verrue), homéopathie par voie interne avec par exemple Nitricum acidum 7CH et Thuya occidentalis 7CH (5 granules tout les 10 jours en alternant).

- Si malgré tout la verrue se montre récalcitrante, il restera le recours à un retrait chirurgical par le dermatologue.

Il y a moyen de prendre quelques précautions afin d'éviter le problème. Pour commencer, on évitera de marcher pieds nus dans les lieux publics (piscine, douches collectives). Le virus adore les environnements humides : bien se sécher est également important. En prévention, on pourra effectuer une cure d'échinacée afin de renforcer son système immunitaire. On évitera aussi de gratter les verrues déjà existantes pour éviter de s'auto-infecter et on pensera à bien se laver les mains avant et après chaque traitement.

Enfin, certains signes devraient vous conduire chez le médecin, notamment : 

- Lorsque la verrue qui ne disparaît pas après quelques semaines de traitement en automédication.

- Lorsque la verrue présente une forme ou un aspect douteux.

- Lorsqu'elle se situe sur le visage ou sur les parties génitales.

En cas de doute, nous vous conseillerons volontiers.

Bonne fin de semaine

Did

découvrez nos autres chroniques
aspegic