Vos intestins vous jouent des tours ? Essayez le charbon…

Inutile pour cela de vous munir d’une torche, d’un casque et d’une pioche. Ce charbon-là ne se trouve pas dans les mines. Il est fabriqué à partir de substances végétales riches en carbone comme par exemple des noyaux de fruits, de l’écorce, de la tourbe, ou des coques de noix de coco. Cette fabrication comprend différentes étapes, les plus importantes étant la carbonisation, puis l’activation du charbon ainsi produit. La carbonisation se fait en chauffant les produits organiques sélectionnés à des températures atteignant 300°C. Le charbon ainsi formé passe ensuite par une étape d’activation – d’où l’appellation « charbon actif » – qui va produire un charbon extrêmement poreux. Lors de cette étape, le charbon est chauffé entre 400 et 1000°C selon le procédé employé. La grande porosité du charbon actif est à l’origine de ses propriétés. Cela le rend très absorbant. Il aura donc la capacité de fixer certaines toxines produites par des bactéries pathogènes, par exemple en cas d’infection alimentaire. Il sera également capable d’absorber les gaz, diminuant ainsi les flatulences. Attention cependant à ne pas prendre d’autres médicaments en même temps car son haut pouvoir absorbant fait qu’il est capable d’en neutraliser les effets. On laissera donc toujours un peu de temps, disons une heure, entre la prise du charbon et celles des autres médicaments.

Bonne fin de semaine

Did

découvrez nos autres chroniques
aspegic