Système hormonal

 L'aménorrhée est l'absence de règles chez la femme normalement réglée en dehors de la grossesse.

Soigner

  • Chercher la cause qui peut être liée à l'âge, la ménopause intervient aux alentours de la cinquantaine chez les femmes.
  • Un seul oubli de la pilule suffit pour rendre la contraception inefficace, s'assurer que l'on est pas en présence d'une grossesse insoupçonnée.
  • S'assurer qu'il ne s'agit pas d'une simple irrégularité du cycle.

Mise en garde

  • Si la situation se prolonge, il est conseillé d'en parler à un gynécologue.

 Voir aussi " Ménopause "

Les bouffées de chaleurs subites et passagères signalent souvent l'arrivée de la ménopause chez la femme. Elles sont l'expression d'un changement d'équilibre hormonal.

Soigner

  • Profiter de ce signe pour faire le point sur son équilibre hormonal et consulter un médecin ou un gynécologue.

Mise en garde

  • Ne pas avoir recours à un traitement de substitution hormonale sans être suivie par un médecin.

 Il s'agit de taches brunes aux contours irréguliers sur le visage qui surviennent au 2e ou 3e trimestre de la grossesse. Leur origine est hormonale. Ces taches sont souvent symétriques (front, pommettes, tempes).

Prévenir

  • Se protéger du soleil pendant toute la durée de la grossesse (écran total) et fuir le soleil.

Soigner

  • Le masque peut disparaître après l'accouchement, mais pas toujours. Il existe dans ce cas des traitements à doses très précises qui doivent être conduits par un médecin.

Mise en garde

  • Le masque de grossesse peut aussi survenir en dehors d'une grossesse (lors de prise de la " pilule " ou sans raison évidente).

 Voir aussi " Bouffées de chaleur ".
A la fin de la quarantaine, les ovaires de la femme cessent progressivement leur fonction et les dernières règles se produisent aux alentours de cinquante ans. Il s'agit d'un processus parfaitement naturel, qui peut toutefois s'accompagne toutefois de troubles physiques et psychiques chez certaines femmes dus à la chute de sécrétion d'oestrogènes.

Prévenir

  • Une vie active et variée aide à surmonter ce cap.
  • Une alimentation riche en calcium et du mouvement peuvent prévenir l'ostéoporose

Soigner

  • S'accorder suffisamment de sommeil, de calme, de repos et de temps pour soi.
  • Parler ouvertement de ces soucis avec son partenaire ou une amie.
  • Un traitement de substitution hormonale peut être envisagé d'entente avec un gynécologue pour prévenir les risques osseux à long terme.

Mise en garde

  • Quoi qu'il en soit, une femme ménopausée doit continuer de se soumettre régulièrement à un contrôle gynécologique.

 Il s'agit de pertes normales si elles surviennent immédiatement avant ou huit à quinze jours après les règles. Les autres écoulements ne sont pas normaux.

Soigner

  • Un traitement de la vulve ou du vagin exige une prescription d'un gynécologue.

Mise en garde

  • Même en l'absence de signes inquiétants, les femmes doivent se rendre une fois par an pour un contrôle chez le gynécologue.

 Chez de nombreuses femmes, les règles s'accompagnent de menus maux sans importance. Pour certaines toutefois, les règles sont accompagnées de fortes crampes au bas-ventre qui peuvent irradier dans les reins et les cuisses (dysménorrhée).
D'autres se sentent déprimées et irritables, elles souffrent de maux de tête, de tensions dans les seins avant l'arrivée des règles, ce que l'on nomme syndrome prémenstruel.

Prévenir

  • Soigner la dysménorrhée: Une bouillotte sur l'abdomen ou des enveloppements chauds peuvent soulager les crampes.
  • Renoncer au café, au tabac et à l'alcool pendant les règles est bénéfique à des nombreuses femmes.
  • En cas de douleurs violentes, certains analgésiques disponibles sans ordonnance peuvent soulager.
  • Le traitement du syndrome prémenstruel doit être discuté avec le gynécologue.

Soigner

  • Si les règles deviennent subitement douloureuses après des années sans trouble, il est conseillé de consulter un médecin.
  • Quoi qu'il en soit, même en l'absence de troubles, une femme doit se soumettre régulièrement à un contrôle gynécologique.
bioflorin